top of page
Logo-ARBRE-Laurent-Hellot.png
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • Picto-mail
Rechercher

Pourquoi dormir ?

Dernière mise à jour : 25 oct. 2021

Il est cette pulsion de ne rien faire, de ne pas bouger, de rester par terre, immobile et pesant comme une pierre.

Il est cette nécessité de ne pas se déplacer, recroquevillé et caché dans les méandres de sa tanière au confort douillet.

Il est ce besoin de se camoufler, invisible et inaudible à quiconque voudrait nous débusquer.

Et il y a ce soleil qui illumine la journée.

Il est cette envie de ne pas s’agiter, bloc d’inertie et de docilité, symbole de tout ce que l’on ne va pas tenter.

Il est cette énergie proche du néant, qui disparaît dès que l’on entreprend de s’agiter, vaporisée par enchantement, comme si elle n’avait jamais existé.

Il est cette intention d’en profiter, de ce temps qui s’allonge et de cette vacuité, ainsi qu’un lézard qui aurait sédimenté.

Et il y a ce vent qui souffle la gaieté.

Il est cette peur que tout ce que l’on a disparaisse, envolé, emporté si l’on n’y prend pas garde et qu’il ne demeure que des restes.

Il est cette angoisse que tout file et tout lasse, ranci et honni dès qu’on le contemple dans la glace, ainsi qu’une buée qu’un geste efface.

Il est cette crainte que l’on se perde, seul et abandonné aux larmes et aux regrets, si l’on se laisse emporter par la curiosité.

Et il y a cette pluie qui irrigue à satiété.

Il est ce doute quant à nos capacités, cette perception que l’on va s’égarer en route et ne jamais être sauvé.

Il est ce remords de ne pas avoir assez osé, presque comme un enfant pris en faute de timidité.

Il est cette honte de ne pas se sentir à la hauteur de ce qui est proposé, incapable d’agir ou d’anticiper.


Pourquoi dormir ? - www.laurenthellot.fr

Et il y a ces étoiles qui célèbrent notre humanité.

Car il est aussi tout ce qui n’a pas encore été inventé, ces joies et ces rencontres qui n’attendent que notre arrivée.

Car il est aussi tout ce qui peut s’amorcer, dès qu’une étincelle de désir brillera dans nos pensées.

Car il est aussi tout ce qui est annoncé, ces changements, ces bouleversements qui ne pourront être éludés.

Parce que nous sommes nés pour évoluer.

Le silence et la nuit ne sont là que pour nous faire patienter, gardiens attentifs à ce que nous récupérions les forces qui nous ont manquées.

Le calme et les non-dits ne s’entendent que pour nous préserver, de tout ce que va nous proposer la vie et que nous ne saurions imaginer.

L’attente et le sursis ne s’incrustent qu’afin de nous préparer aux aventures inédites et variées qui nous seront proposées.

Parce que dormir est s’oublier.

Oublier que l’on n’est pas que ce corps à porter.

Oublier que dehors n’est pas la guerre redoutée.

Oublier que les épreuves sont celles que l’on crée.


Alors réveillons-nous pour vibrer.

Alors réveillons-nous pour exister.

Alors réveillons-nous pour partager.


Que toute cette attente ne soit que la préparation de ce qui va nous transformer, nous ouvrir au bonheur espéré.

Que toute cette disparition ne soit que le prétexte à se métamorphoser, bien plus qu’une chenille en papillon, mais en aigle ou en ange, si l’on s’en sent prêt.

Que toutes ces questions cessent par les réponses qui seront apportées, du simple fait de continuer à avancer.


Et qu’enfin libre de ces limitations, l’on montre au monde entier qui l’on est : bancals peut-être, mais décidés à avancer ; imparfaits des pieds à la tête, mais dignes de progresser ; perdus sur cette planète, mais heureux de sa singularité.

Commentaires


bottom of page